Le système aéroponique

💧 Introduction

Bien que le concept du système aéroponique soit assez simple, c’est en fait le plus technique des 6 types de systèmes hydroponiques. Toutefois, il est assez facile de construire votre propre système aéroponique. De nombreux amateurs obtiennent de très bons résultats en bricolant ce type de système.

Comme avec tout autre type de système hydroponique, vous pouvez utiliser de nombreux matériaux différents pour le construire. Il existe de nombreux types de configurations pour s‘adapter à votre espace. Vous n’êtes vraiment limité que par l’espace dont vous disposez et votre imagination ! L’outil principal de ce système est l’asperseur ou le brumisateur. C’est lui qui enverra les fine gouttelettes d’eau sur les racines.

Système aéroponique
Système aéroponique

 

💧 Fonctionnement

Dans les systèmes aéroponiques, les racines reçoivent énormément d’oxygène et les plantes poussent plus rapidement. En effet, les racines sont à l’air libre, et reçoivent les nutriments par éclaboussure ou par brumisation.

Les systèmes aéroponiques utilisent généralement moins d’eau que tout autre type de système hydroponique. L’évaporation est beaucoup moins importante.

Cependant, les systèmes aéroponiques présentent quelques inconvénients. En plus d’être un peu plus cher à construire, les têtes de brumisateur peuvent se boucher en raison de l’accumulation des éléments minéraux dissous dans la solution nutritive. Assurez-vous donc d’avoir des pièces de rechange à portée de main pour les remplacer pendant que vous les nettoyez ou si vous voyez qu’ils se bouchent.

Les racines des plantes étant suspendues à l’air libre, elles sont beaucoup plus vulnérables au dessèchement en cas d’interruption du cycle d’arrosage. Par conséquent, même toute panne de courant temporaire pourrait entraîner la mort de vos plantes beaucoup plus rapidement que tout autre type de système.

💧Particularités

Le volume élevé d’oxygène que les racines reçoivent permet aux plans de croître plus rapidement, c’est le principal avantage de ce type de système.

Les plantes sont suspendues soit par des pots paniers, soit par des bouchons en mousse à fermés qui se compriment autour de la tige des plantes. Ces paniers ou bouchons en mousse s’insèrent dans de petits trous le long de la colonne de culture ou sur le couvercle de votre réservoir. Les racines pendent à l’intérieur du système. On pulvérise la solution nutritive provenant de têtes de brumisateurs à des cycles courts réguliers. Les cycles d’arrosage réguliers gardent les racines humides et ne se dessèchent pas, et fournissent les nutriments dont les plantes ont besoin pour pousser.

La chambre de croissance dans laquelle se trouvent les racines ne doit pas laisser rentrer la lumière et doit être presque étanche à l’air. Il faut laisser entrer l’air frais pour que les racines puissent recevoir beaucoup d’oxygène.

Enfin, un facteur majeur dans les systèmes aéroponiques est la taille des gouttelettes d’eau. Les racines pulvérisées avec un fin brouillard poussent beaucoup plus vite, seront plus touffues et avec plus de surface pour absorber les nutriments et l’oxygène que celle qui recevront de grosses gouttes.

En savoir plus sur les systèmes aéroponiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *